Le bout du bout ou le Grand Raid du Morbihan

le 27 juin 2014 à 17:30

Finalement la blessure aura eu raison de moi… au bout de 155 km et 155km avec une élongation, c’est déjà pas mal. Mais le calvaire, la désespérance se sont installés entre le km 130 et 155. Je n’avance plus (plus de 17′ au km), plus rien dans la jambe droite, je ne sens plus le mollet mais l’ischio-jambier droit et le genou hurlent. C’est crétin 155 km en 22h30 dans cet état, c’était pas mal. Mais je ne sais pas comment arriver à gérer les 22 km qui restent en 6 heures ! C’est crétin passer aux km 105/100 en 75 position en ayant explosé tous mes prévisionnels et avec d’assez bonnes sensations pour être complétement lâché par un muscle qui a été au delà du raisonnable. Merci à lui… Abandon de raison car je sens que la limite est atteinte et qu’il va falloir soigner tout cela si je veux continuer à me faire plaisir, à me promener pendant des dizaines, des centaines de km pleins de rencontre et de bonheurs…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ un = cinq